Transparence dans les Industries Extractives : le Comité exécutif de l’ITIE déterminé à faire validé la RDC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Comité exécutif de l’ITIE se réunit, le 14 juillet, dans la salle de réunion de la Vice-primature en charge de l’Environnement et développement durable.

Ces échanges ont permis, à en croire le ministre d’état en charge du Plan et président dudit comité, Christian Mwando Nsimba, de faire le point sur l’état d’avancement de ce qui a été proposé comme mesures correctives visant à améliorer la transparence de l’industrie extractive, essentiellement l’industrie minière. « Nous avons revu tout cela et nous nous sommes fixé une feuille de route pour les actions à mener de manière à ce qu’au plus tard au mois de janvier, à la prochaine revue, notre pays soit validé et agréé comme un pays qui respecte la transparence dans l’extraction des produits miniers », a-t-il expliqué.

Pour atteindre cet objectif, les membres du comité exécutif de l’ITIE-RDC dont le ministre d’état en charge du Plan, la ministre des Mines, les membres du cabinet de la vice-premier ministre en charge de l’Environnement, les représentants de la société civile et des entreprises d’extraction minière, ont fixé le cap avec la tenue de la prochaine réunion au 18 du mois. « Nous nous sommes dits déterminés pour que, cette fois-ci, nous soyons considérés à travers le monde comme un pays totalement transparent par rapport à l’exploitation des produits miniers », a dit le ministre Mwando.

Le président du Comité exécutif de l’ITIE-RDC a, par ailleurs, souligné que l’ITIE vérifie également les recettes réalisées dans le secteur extractif ainsi que toute l’utilisation des fonds réalisés dans ce secteur. « Et cela va nous permettre de voir par rapport aux entités territoriales décentralisées et provinces, ce que l’on fait de la redevance minière et si cette redevance est payée normalement », a-t-il souligné.

La norme ITIE, note-t-on, exige que le Comité exécutif d’un pays de mise en œuvre de l’ITIE tienne des réunions régulières pour évaluer et décider de la bonne marche du processus. C’est donc dans ce cadre que le Comité exécutif de l’ITIE-RDC s’est réuni ce 14 juillet pour discuter sur les différents points à l’ordre du jour, notamment l’état de lieu du processus l’ITIE en RDC, les points de situation sur l’élaboration des rapports thématiques, etc.

Deux rapports avaient été soumis aux membres pour adoption. Il s’est agi du rapport sur l’analyse institutionnelle et organisationnelle sur la propriété réelle des entreprises extractives.

Avant de céder la présidence de la réunion au ministre d’Etat Christian Mwando en prélude de cette réunion, les nouveaux membres du Comité exécutif ont été reçus par la VPM-MEDD Eve Bazaiba, qui les a exhortés à travailler ensemble en harmonie pour promouvoir la transparence et la bonne gouvernance dans le secteur extractif.