LA FORET CONGOLAISE N’EST PAS ETERNELLE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La République démocratique du Congo a perdu, en 2020, 491 000 ha soit 1363 ha/jour selon le GlobalForestWatch. Ceci équivaut à la superficie de 57 terrains de foot/heure. La carbonisation du bois (Makala) est l’une des causes principales de ce triste phénomène. L’accès aux alternatifs pour la cuisson comme le GPL et l’électricité devienne une nécessité pour sauver le deuxième poumon de la planète. Compte tenu de sa contribution dans la régulation du climat mondial, il y va de la survie de l’espèce humaine.

Prenons conscience.

ENGUNDA IKALA