ATELIER SUR LE LEADERSHIP FÉMININ D’EXCELLENCE, SOCIÉTÉ ÉGALITAIRE ET NUMÉRIQUE A L’ERE DE LA COVID-19

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est ce mardi 30 mars que débute cet atelier de deux (2) jours dans la Salle BOKA DI MPASI LONDI Simon Pierre S.J. du beau cadre du Centre d’Etudes Pour l’Action Sociale (CEPAS) qui porte sur « le leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la COVID-19, réunissant près de cent (100) participants dont la prédominance sont les femmes constituées des Points Focaux Genre de certains Ministères ( Genre et Affaire Étrangère), des Femmes de la Société Civile (ONGs) partenaire de la Direction de Reboisement et Horticulture (DRHo) auxquelles s’ajoutent les femmes agents et cadres de cette même Direction.
Ces assises visent donc à rappeler aux uns et aux autres, le rôle que les femmes du métier ont joué et continuent à jouer à travers le monde, mais surtout le rôle que les femmes du Ministère de l’Environnement et Développement Durable (MEDD) ont joué pendant cette dure pandémie liée à la COVID-19, et devront jouer tout au long de leurs vies.
Il convient de souligner que cette activité rentre de plein droit dans les initiatives personnelles de Madame Directeur-Chef de Service Céline PEMBELE MAMUNGUYA de la DRHo, bénéficiant de l’Appui Financier et Technique de la Fondation Hans Séidel se focalisant essentiellement dans le volet sensibilisation à l’éducation civique pour une gestion responsable de l’environnement.
Globalement, cet atelier vise à sensibiliser la femme à comprendre ce dont elle a besoin par rapport au thème national pour son épanouissement en tant que leaders d’excellence et société égalitaire et numérique à l’ère de la COVID-19.
Spécifiquement, il s’agira de :

  1. Sensibiliser dans un premier temps 100 femmes du MEDD et des ONGs partenaires sur le thème pour avoir une même compréhension ;
  2. Faire l’encrage entre le thème de l’année et protection de l’environnement en cette période de la pandémie COVID-19.
    Les résultats attendus à l’issue de cet atelier feront en que les participants :
  3. Provenant des institutions étatiques et des organisations de la société civile ont la même compréhension ;
  4. Sont sensibilisés à l’égard de toute une série de problèmes de genre qui se posent en matière de leadership féminin d’excellence pendant la COVID-19 ;
  5. Ont pris conscience de de l’importance de prendre en compte le genre dans la protection de l’environnement ;
  6. Maîtrisent mieux leurs rôles et responsabilités et s’engagent à participer activement à la lutte contre le changement climatique.
    Pour aux résultats escomptés, l’approche méthodologique participative a été retenue à l’issue des présentations en pleniere suivies des brainstorming ainsi que des travaux en groupe et jeux de rôles.
    En conclusion, les femmes seront formées et sensibilisées sur leurs rôles et responsabilités dans leurs fonctions administratives actuelles.

Teddy NTENDAYI NTUMBABO