Le Ministre Me Claude Nyamugabo dans la capitale mondiale du cobalt pour sensibiliser

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À 11 heures ce jeudi, l’aéronef transportant le Ministre de l’Environnement et Développement Durable Me Claude Nyamugabo s’immobilise sur le tarmac de l’aéroport de Kolwezi, chef-lieu de la Province du Lualaba. Il est ici dans la suite logique de sa mission lui confiée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba en vue d’inspecter avec ses services techniques l’impact de l’exploitation minière sur l’environnement, sensibiliser toutes les couches professionnelles, confessionnelles, sociales à l’implémentation du programme « jardin scolaire un milliard d’arbres à l’horizon 2023 » et surtout faire l’état des lieux de l’exploitation forestière dans l’ex Grand Katanga où la problématique de la coupe et commercialisation du bois de padouk dit « bois rouge » a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Il est en premier lieu reçu par le Président de l’Assemblée Provinciale Louis Kamweni, preuve que la population du Lualaba accorde beaucoup d’importances à cette mission dont les échos sont éloquents depuis le Haut Katanga.

Reçu par le Gouverneur Richard Muyej Mangez Mans, les deux hommes ont vite passé en revue les généralités liées à cette situation avant de se rendre sur le terrain en vue de toucher du doigt les réalités sur place dans cette province où les mastodontes investissant dans les minerais du présent et futur (cobalt, Cuivre, manganèse…) se bousculent au portillon de l’exploitation minière en RDC.

Si dans la province du Haut-Katanga d’où il revient, il a annoncé une batterie de mesures afin de faire respecter les normes environnementales par ces grandes sociétés minières, le Ministre Claude Nyamugabo qui se dit très favorable aux investissements en RDC afin d’améliorer le vécu quotidien de la population insiste également sur le respect des normes et prescrits légaux en vue de la protection de cette même population.

Reconnaissant que dans le Lualaba il y a un grand travail à mener dans le fond, Me Claude Nyamugabo a tenu à signifier à l’opinion que seules les lois et textes de la République seront sa boussole pour réglementer ces activités.

Le Ministre de l’Environnement et Développement Durable et le Gouverneur du Lualaba qui ont constaté des irrégularités dans certaines concessions minières, susceptibles de polluer la nappe phréatique, faute de la pose de géomembrane a des fissures au niveau des différents bassin de décantation prévoient de rencontrer tous les exploitants miniers afin de les sensibiliser sur la nécessité de la protection de l’environnement.

Mais, d’autorité, Maître Claude Nyamugabo a promis d’achever sa mission avec en toile de fond la prise des mesures contraignantes devant permettre d’encourager les investissements, certes, tout en protégeant l’environnement et garantir aux population la vie dans des milieux sains.

Néanmoins il a été remarqué que la biodiversité sur plusieurs endroits garde quand même sa suprématie.

Cellcom MEDD