EVE BAZAIBA PLAIDE POUR UN ACCÈS ÉQUITABLE AUX FINANCES CLIMAT

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable de la RDC plaide pour un accès équitable aux financements liés à la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques et propose un plan cohérent et une dose de responsabilité et le respect des engagements pris.

Il ne s’agit pas de don aux pays du Bassin du Congo mais bien des droits, déclare Eve BAZAIBA MASUDI, intervenant ce samedi 02 Octobre 2021 à la séance de clôture de la plénière de la PreCOP26 à Milan, et a aussi présenté la RDC comme Pays solution à la crise climatique au monde.

« Les ressources environnementales que détient la RDC sont énormes et constituent une solution à la crise actuelle. L’un des pays majeurs du bassin du Congo, la RDC invite les États à prendre la mesure du danger qui guette l’humanité et à agir avec responsabilité car les efforts et les sacrifices consentis par les Pays du Bassin du Congo pour assurer l’équilibre climatique doivent être récompensés à leur juste valeur.

Il ne s’agit pas de don à faire aux pays du Bassin du Congo mais de droit  » poursuit Eve Bazaiba devant ses pairs ministres du climat réunis au centre de conférence de Milan.

Ainsi le défi demeure l’accès au financement pour la protection et la préservation notamment des forêts fait remarquer la patronne de l’environnement Congolais qui interpelle les dirigeants mondiaux à la suite des Jeunes, à poser des actes et à faciliter cet accès aux financements en faveur des pays contributeurs à la régulation climatique au monde.
La PreCOP26 qui se clôture ce samedi à Milan, constitue une étape cruciale dans le succès de la COP26 prévue en Novembre à Glasgow en Ecosse.

Un succès selon plusieurs ministres de climat, qui sera basé sur l’objectif d’atténuation, celui de réduire à 1,5°C la température mondiale. Les États-Unis à travers leur envoyé spécial du climat John Kerry a appelé à la cohésion d’action pour atteindre cet objectif majeur.

La RDC à travers la Vice-Premier Ministre à l’Environnement et Développement durable propose la mise en œuvre d’un plan cohérent, de la dose de responsabilité et de respect des engagements, sans quoi l’humanité risque de subir le pire de sort à cause des activités humaines.

La République Démocratique du Congo, de part son rôle majeur dans la régulation du climat compte tenu de ses énormes étendues forestières, doit aligner dans sa délégation à la COP26, des délégués compétents et capables de poursuivre et expliciter la lutte déjà entreprise par SE Madame le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Environnement et Développement Durable (VPM-EDD), pour que la RDC rentre dans ses droits.

NTENDAYI NTUMBABO Teddy