QUATRE RESOLUTIONS MAJEURES SANCTIONNENT LE SOMMET DES DIRIGEANTS RESOLUTIONS MONDIAUX À GLASGOW

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 26è Conférence des Parties des Nations Unies sur le climat (COP26) s’est ouverte le lundi 01 Novembre 2021 à Glasgow en Ecosse. Le premier segment de cette conférence était consacrée au sommet des leaders mondiaux (World Leaders Summit) tenu du 01 au 02 Novembre.

Plus de 120 dirigeants ont pris part à ce sommet de haut niveau dont la RDC représentée par son Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

Quatre (4) résolutions sont assorties de ce sommet qui a vu également la participation des organisations de la société civile et internationale ,des entreprises et des jeunes.
En résumé, il s’agit de :

  1. Les dirigeants mondiaux ont convenu de mettre en place un agenda étalé sur 10 ans en vue d’œuvrer ensemble pour créer des emplois verts et assurer une croissance mondiale et cela, à travers des technologies et des solutions propres tout en les rendant accessibles, attractifs avant 2030;
  2. Plus de 120 pays qui couvrent plus de 90 % des forêts du monde ont approuvé la déclaration de Glasgow sur les forêts et l’utilisation des terres. Ils s’engagent à travailler pour stopper et inverser la perte des forêts et la dégradation des terres d’ici 2030 et également mobiliser des fonds publics nécessaires pour la préservation des forêts, à leur conservation et la mise en œuvre d’une feuille de route mondiale rendant durable 75% des chaînes d’approvisionnement des produits forestiers;
  3. L’ Afrique du Sud bénéficie d’un appui substantiel dans le cadre du partenariat pour la transition énergétique en vue de soutenir ses efforts de décarbonisation;
  4. 100 pays s’engagent à réduire les émissions mondiales de méthane de 30% d’ici 2030 dans le cadre de l’initiative Global Methane Pledge.
    Toutefois, le Premier ministre Britannique Boris Johnson et le Président de la COP26, Alok Sharma, ont appelé les leaders mondiaux à accélérer l’action climatique et garanti le respect des engagements des financements en vue de soutenir particulièrement les pays vulnérables.

Michel KOYAPKA