Environnement-usage du Gaz domestique dans les ménages congolais : le Ministre Claude Nyamugabo satisfait des résultats enregistrés pour le premier semestre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 millions des dollars américains en terme de subvention du Gouvernement de la République, la bagatelle que le contribuable congolais a souscrit en un seul semestre pour protéger ses forêts. 13 hectares auront ainsi été préservés en seulement quelques mois. Le Ministre de l’environnement et développement durable Maître Claude Nyamugabo Bazibuhe qui a effectué une descente d’inspection dans les enceintes de la Société SOGAZ, filiale du Groupe SOCIR dans laquelle le Gouvernement de la République possède des actions, se félicite des résultats préliminaires enregistrés jusque-là. 29.000 kits vendus, la subvention du Gouvernement de la République par le biais du Ministère de l’environnement et développement durable ayant favorisé l’accès au plus grand nombre, y compris les ménages à faible revenu de se procurer cette denrée innovante favorisant la diminution de la pression humaine sur les forêts, projette un avenir prometteur.

« Économique, rapide et largement moins pollueur, l’usage du gaz domestique devient une solution durable en vue de stopper la pression de la déforestation. » Maître Claude Nyamugabo Bazibuhe justifie l’action du Gouvernement de la République Démocratique du Congo dont il est un éminent membre par la nécessité de freiner la menace de désertification de la ceinture verte autour de Kinshasa la capitale du pays, avec la mise en place des énergies propres, moins pollueurs, économiques et surtout accessibles au plus démunis. Le Ministre de l’environnement et développement durable a signifié aux professionnels des médias présents sur les lieux de sa volonté et détermination d’aligner dès l’exercice budgétaire 2021 l’extension du projet dans les autres provinces du pays, la phase pilote n’ayant concerné que le Kwilu, le Kwango, le Kongo central et la Ville de Kinshasa. L’appropriation par la masse populaire de l’action grimpant à une vitesse exponentielle ne faisant qu’aiguiser les appétits professionnels d’un Claude Nyamugabo visiblement déterminé à faire bouger les lignes.

Demain, Gemena, Kalemie, Lodja, Goma, Bukavu et même Kananga sans être exhaustif, attendent avec impatience l’extension du projet. 13 hectares des forêts préservés en 6 mois pour 29.000 kits dans 4 provinces, 50.000 kits en preserverons 30, et la courbe ne sera que montante visiblement.

« Eza ngai tee mutu nalobi, ba Maman nde balobaki na rechaud ya gaz, Papa aliaka foufou naye en 3 minutes ya moto pe elengi » traduisant, « ce n’est pas moi qui le dit, mais nos mamans qui affirment qu’en 3 minutes leurs maris et enfants peuvent manger à souhait leur petit foufou fumant. » Ironise Claude Nyamugabo, désormais déterminé à faire de son pays un moteur vital en matière de l’environnement à l’échelle planétaire.

Il rappelle un acteur de la Société civile environnementale qui murmurait il y a peu, je cite:  » ce Monsieur [ndlr le MEDD] semble animé de la détermination d’un bâtisseur des cathédrales. Il entame des choses qu’il faille lui laisser les temps de les voir accompli. Pourvu que ça dure.