Me Claude NYAMUGABO et Mgr Marcel UTEMBI regardent dans la même direction pour le projet jardins scolaire 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est au centre interdiocésain que le Ministre de l’Environnement et Développement Durable a rencontré le président de la Cenco(conférence épiscopale nationale du Congo), Mgr Marcel UTEMBI dans le cadre de la sensibilisation des confessions religieuses pour parvenir à incorporer cette notion de plantation d’arbres dans le cadre de lutter efficacement contre la déforestation.

Me Claude NYAMUGABO a expliqué a son interlocuteur le bien fondé de ce projet du Président de la République « jardins scolaires, 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023. Lui même produit de l’éducation catholique à travers l’emblématique et prestigieux Collège Alfajiri de Bukavu, Me Claude Nyamugabo a souligne qu’il se fonde sur la force de la persuasion des animateurs de l’Église Catholique Romaine pour espérer avoir une appropriation efficace, surtout au regard du vaste réseau éducationnel dispose cette l’Église Catholique Universelle. Témoin vivant, Me Claude Nyamugabo connait pertinemment bien la capacité et la rigueur du réseau scolaire des écoles conventionnées catholiques appelées à implémenter ce projet vital dans le chef des plus jeunes.

De son côté, Mgr Marcel UTEMBI a apprécié la démarche du Ministre dans la mesure où l’Église est déjà à pied d’œuvre dans le domaine du reboisement et protection de l’environnement, à l’exemple du geste posé le 5 décembre 2019 où un arbre de l’espèce »limba-terminalia superba » a été planté dans l’enceinte même du centre interdiocésain dans le cadre de l’initiative interreligieuse pour les forêts tropicales. Le président de la Cenco a réaffirmé l’engagement de l’Église dans l’accompagnement de ce projet gouvernemental. Les catholiques affirment néanmoins qu’il est bien de planter mais surtout mieux de préserver ce qui existe déjà.

Dans plusieurs diocèses, l’Église dispose de beaucoup d’espaces verts. A Kinshasa, il y a 240 hectares au niveau du lac ma vallée, un réel poumon écologique de Kinshasa, œuvre des catholiques mais menacée par des spoliations et déboisements, d’où la sollicitation de l’implication du Ministre Claude NYAMUGABO.

Une vraie mission de protection de l’environnement dans laquelle s’est collé le Ministre qui a commencé par l’armée du salut, l’Église du Christ au Congo et ce jour, la Cenco. La sensibilisation ne pourra que s’étendre à d’autres acteurs majeurs cibles.