Environnement et Développement Durable : Les problèmes du Personnel de l’Administration soumis à la VPM Eve Bazaiba.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les membres de la Dynamique syndicale des finances du Ministère de l’Environnement et Développement Durable (DSF/EDD) ont été reçus, ce lundi 16 août 2021, par la Vice-Premier Ministre, Eve Bazaiba. Cette délégation qui avait sollicité une audience au travers des réseaux sociaux, à exposer au Ministre de tutelle certaines anomalies constatées au sein de ce Ministère et qui dénoteraient, selon ces syndicats d’une injustice sociale.

A l’issue de cette entrevue, le Directoire de la DSF/EDD conduit par son Président, Caleb Bosuku Madiliba, a remis un mémorandum à la vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et développement durable (VPM-MEDD) contenant leurs revendications.

Dans ce mémo, la DSF/EDD a notamment évoqué la question de la prime permanente pour les fonctions spéciales comme spécifiques. Ce document a également mentionné le cas des divisions provinciales de l’Environnement dont les agents ne sont pas rémunérés.

Certains autres points relevés par les syndicalistes sont notamment l’octroi des matricules aux nouvelles unités ainsi que la mécanisation.
Selon le Président de cette organisation syndicale, Caleb Bosuku, cette situation dénoncée constitue une injustice sociale dont ils attendent réparation de la part de la VPM Bazaiba. « Autant de raisons qui ont occasionné cette rencontre pour qu’elle puise statuer en prêtant une oreille attentive à nos desiderata. Elle a pris acte. Et, nous sortons satisfaits », a dit Caleb Bosuku.

Justifiant leur action auprès de la VPM, le directoire de la DSF a noté que les objectifs syndicaux poursuivis sont notamment la défense des intérêts des travailleurs ainsi que les biens ,meubles et immeubles du ministère. Ainsi, note le président de cette structure syndicale, « c’est pourquoi après plusieurs tentatives infructueuses de rencontrer le VPM, ils ont passé par les réseaux sociaux pour faire pression et interpeller le numéro un de l’Environnement et du développement durable congolais, chose faite et un motif de satisfaction.