RDC: Ces Ministres qui servent des boucliers à Félix Tshisekedi dans la lutte contre le Covid-19

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les congolais font-ils confiance ou pas au Gouvernement pour affronter avec efficacité la pandémie du Coronavirus qui poursuit son offensive meurtrière dans le monde et en République Démocratique du Congo ? Le baromètre du gouvernement du mois de mars réalisé par Sondage Les Points a scruté spécialement l’évolution de la cote de confiance du Premier ministre et celle des autres membres du gouvernement de la République en ce temps de crise sanitaire.

Une petite chose qui a mis le monde entier en mode ralenti, qui a stoppé la quasi-totalité des activités qui font tourner le monde, qui a confiné plus de deux tiers de la population mondiale et plus grave, qui a déjà coûté la vie à plus de cinquante mille personnes. C’est ce que l’on peut dire en peu de mots du Coronavirus, ce virus détecté en Chine en 2019 et qui continue d’endeuiller presque tous les pays du monde, avec plus de 1 million d’individus contaminés. Mais il parait que le COVID-19 bouffe aussi la confiance des citoyens envers leurs dirigeants, surtout si les efforts fournis par ces derniers pour le vaincre tardent à porter les fruits escomptés. C’est ce qui semble être le cas du Gouvernement congolais car, d’après ce baromètre, l’exécutif de la RDC enregistre sa plus faible côte de popularité depuis quatre ans, et se retrouve avec 24% d’opinions favorables.
La faute à une communication de riposte jugée inefficace par 5% de la population, déficitaire par 25% de la population et médiocre par 55% de la population. Seule une petite portion de l’opinion, moins de 10% apprécie la communication en question et 5% d’abstention. Rien d’étonnant donc que le Ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo soit durement jugé par les congolais dont plus de quatre-vingt pour cent, 85% pour être précis, demandent la démission. Lui reprochant notamment une irresponsabilité criante, ils estiment que sa présence à la tête du Ministère de la santé devient un obstacle à la riposte contre le Coronavirus.

De son côté, le Premier ministre Sylvestre Ilunga jugé aphone semble échapper tout petit peu à la rage des congolais car, ils sont 30% à l’épargner, estimant qu’il n’a pas grand-chose à foutre pour plusieurs raisons dont la principale semble être son âge. Trente c’est aussi le pourcentage des congolais qui jugent qu’il manque d’autorité envers certains ministres qui devraient être limogés pour incompétence. Toutefois, 35% soutiennent qu’il fait ce qu’il peut. Les 5% restants sont sans avis.

Pour le reste, quelques ministres servent littéralement de boucliers au Premier ministre. Il s’agit notamment du Ministre de l’Environnement et du Développement , Me Claude Nyamugabo(64% d’opinions favorables) ; Vice-premier ministre en charge du Budget, Jean Baudouin Mayo (61% d’opinions favorables); Ministre de la Fonction publique Yolande Ebongo (60% d’opinions favorables) ; Ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat Puis Muabilu (58% d’opinions favorables); Ministre du Commerce Extérieur Jean Lucien Bussa (56% d’opinions favorables); Vice-premier ministre en charge de la justice Tunda Ya Kasende (56% d’opinions favorables) ;  Ministre d’Etat à l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale Néné Nkulu Ilunga (54%) ; Ministre de la Recherche Scientifique José Panda (53% d’opinions favorables); Ministre de l’Economie, Acacia Bandubola (52% d’opinions favorables) ; et le Ministre des Transports et Voies de Communication Didier Mazenga (50% d’opinions favorables).

Si leur collègue de la Santé est devenu la bête noire de la population, ces membres du Gouvernement ont posé, chacun dans son secteur respectif, des actions qui ont contribué positivement dans la riposte contre le Coronavirus, lesquelles sont appréciées par la population. C’est le cas du Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Maitre Claude Nyamugabo, qui a mis la barre haute dans l’application des normes relatives à l’assainissement des milieux. Les répondants notent qu’il a à cet effet, effectué une descente dans les installations de la Direction d’assainissement de son ministère dont il s’est servi des matériels(fumigateurs, pulvérisateurs, atomiseurs et autres) pour procéder à la désinfections systématique de certains bâtiments publics dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

A chacun son domaine, le VPM du Budget, Jean Baudouin Mayo est apprécié par la population pour avoir notamment ouvert grandement les yeux avec certains de ses collègues dont celui du Commerce Extérieur Jean Lucien Bussa (classé cinquième avec 56% d’opinions favorables) sur la question liée aux produits de première nécessité. Les répondants notent qu’ils ont fait des propositions concrètes au Gouvernement pour continuer à approvisionner la population avec les biens de première nécessité malgré le Coronavirus.

A la troisième place, se trouve la Ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo avec 60% d’opinions favorables essentiellement pour avoir rapidement décrété le service minimum dans l’Administration publique en vue de protéger les fonctionnaires et agents publics de l’Etat.

Pour sa part, le Ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat, Puis Muabilu Mbayu, classé quatrième, apparait comme un des boucliers du Gouvernement pour avoir interdit aux propriétaires immobiliers de déguerpir leurs locataires n’ayant pas payé les loyers en cette période de crise sanitaire.

La liste se poursuit avec le Vice-premier ministre de la Justice, Tunda Ya Kasende (56%), classé sixième après le Ministre du Commerce.

Viennent ensuite la Ministre du travail Nene Nkulu (54% d’opinions favorables) pour avoir pris elle aussi de mesures similaires pour l’ensemble des travailleurs Congolais.

A la question de savoir quel est de le point de vue des enquêtés sur la contribution du Ministre de la Recherche Scientifique, les répondants évoquent son implication auprès de la communauté scientifique congolaise en vue de l’accélération des recherches sur le traitement du Covid-19. Son implication s’est révélée laborieuse car, de traitements proposés par certains de ses protégés sont prometteurs.

De son côté, la Ministre de l’Economie Acacia Bandubola (52% d’opinions favorables) ne s’est pas laissée totalement à l’emprise du Covid-19. Bien qu’étant elle-même frappée par cette maladie qui a aussi emporté son jeune frère qui était son Directeur de Cabinet Adjoint, elle a continué de travailler, restant vigilante pour éviter la plombée des prix des denrées alimentaires.
Le Ministre des Transport et Voies de Communication, Didier Mazenga clôture la liste avec 50% d’opinions favorables.