Ministère de l’Environnement et Développement durable S.E. Claude Nyamugabo à pied d’œuvre sur la politique forestière nationale

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Politique forestière est l’un des défis majeurs auxquels le ministre de l’Environnement et Développement durable, Me Claude Nyamugabo Bazibuhe, s’est assigné de réglementer durant son mandat. Pour preuve, l’ouverture ce jeudi 02 juillet au Cepas, de l’atelier d’appropriation du processus d’élaboration de la Politique forestière nationale.

Déterminer la ligne de conduite à tenir tout au long du processus de  l’élaboration de la Politique forestière et Harmoniser les points de vue sur la feuille de route de l’ensemble du processus assortie d’un chronogramme et du budget du projet […], ce sont les deux objectifs poursuivis par l’activité de ce jeudi 02 juillet.

Parallèlement, cette Politique forestière aura pour innovations entre autres, de renforcer le rôle du secteur forestier dans l’atteinte des objectifs nationaux contenus dans le Programme National Stratégique de Développement (PNSD 2017-2021) mais aussi dans la réalisation des Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030.

« C’est dans la conjonction de nos efforts individuels et collectifs que jaillira la production d’un document permettant de jeter les bases d’une gestion forestière capable de lutter contre la pauvreté et de développer durablement la RDC » a affirmé Me Claude Nyamugabo qui a réitéré son ambition de voir la RDC dotée de sa boussole forestière avant le 30 décembre de cette année.

Présent à la cérémonie de lancement, le Chargé de mission du Fonds Forestier National, Alain Kalangiro a félicité le ministre pour ce dévouement en faveur du domaine de la Forêt. Pour le responsable du FFN, cette politique constitue un outil des ressources financières mais également un outil des stratégies en ce qu’elle donne les orientations majeures en appui aux missions du FFN.

Concrètement, cette politique forestière est un document d’appui à la gestion des forêts congolaises afin que les ressources forestières profitent véritablement à la population. Car il est bon de préserver nos forêts, mais il est mieux que la population en tire profit, dixit Me Claude Nyamugabo.