ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE (MEDD) : CÉRÉMONIE DE REMISE ET REPRISE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La journée de ce mardi 27 avril 2021 restera marquée dans les annales du MEDD par l’entrée officiellement en fonction de Madame Le Vice-Premier Ministre et Ministre du MEDD. Il faut le rappeler, Madame le Vice-Premier Ministre et Ministre du MEDD est une ancienne secrétaire nationale du Mouvement de Libération du Congo (MLC), de Jean-Pierre Mbemba, Eve Bazaiba Masudi est une combattante de la première ère. Ancienne de l’UDPS, parti du Chef de l’Etat, elle a travaillé dans l’opposition avec le sphinx de Limete.

Elle est la deuxième Ministre du MEDD après Madame Commissaire d’État ou Ministre de l’environnement qui fut Madame Lessenjina Kiabalema depuis la création de ce Ministère en 1974.Cette cérémonie de remise et reprise commence par le discours succinct du Ministre sortant, Me Claude NYAMUGABO BAZIBUWE, indiquant quelques dossiers devant être poursuivis allant du reboisement à la préservation de la biodiversité pour terminer par souhaiter la bienvenue à son successeur. Prenant la parole, Madame le Vice-Premier Ministre et Ministre, Eve BAZAIBA MASUDI, axe son discours sur quelques idées maitraisses, il s’agit notamment de :

  1. La RDC vit une double dimension à travers le MEDD. Une dimension nationale par le fait que le MEDD ne gère pas seulement les ressources naturelles du pays mais devrait garantir à la population le droit de jouir de toutes nos richesses et potentialités que regorge le pays. Sur le plan international, jouer le rôle de régulation de oxygène comme le ferait les poumons d’un être humain en étant de façon adéquate, la réponse aux effets néfastes des changements climatiques ;
  2. Elle a appelé les Agents et Cadres du MEDD à un travail sérieux et productif devant s’aligner dans les objectifs de l’Union Sacrée de la Nation visant la productivité des Ministères ;
  3. Le MEDD ne peut pas être producteur de l’argent devant être versé au Trésor Public et en même temps, quémandeur desdits moyens pour l’accomplissement et la satisfaction de ses besoins internes;
  4. Eve BAZAIBA MASUDI ne doit pas faire peur car elle n’a amené personne pour se substituer aux Agents et Cadres du MEDD et rassure qu’elle va travailler avec tout le monde en fonction de compétences de chacun et en comblant les vides à tous les niveaux.

Elle termine son allocution par remercier le ministre sortant.

Teddy NTENDAYI. Directeur-Chef de Service DANTIC