Environnement et développement durable : Eve Bazaïba et Maurice Abibu évoquent les priorités de province de la Tshopo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaïba Masudi, et le gouverneur a.i de la province de la Tshopo, Maurice Abibu Sakatala, ont évoqué des questions relatives à l’environnement et développement durable dans cette partie de l’ex-Province Orientale. C’était à l’occasion d’une audience accordée, le 31 mai 2021, au gouverneur intérimaire de la Tshopo.

Relevant les questions évoquées lors de cette entrevue, le gouverneur a.i de la Tshopo a indiqué certaines priorités de la province dont la préservation de la forêt, le reboisement et surtout la lutte contre la déforestation, etc. « Parmi les questions évoquées, il y a également les problèmes environnementaux, la Tshopo ayant une grande forêt et une riche diversité. La gestion des aires protégées a également été passée en revue avec la Vice-premier ministre », a relevé le gouverneur a.i Maurice Abibu.

Au-delà de ces questions, le gouverneur a.i de la Tshopo a rappelé que la Vice-premier ministre Eve Bazaïba est une fille du terroir. A ce titre, elle est, selon lui, la représentante de la Tshopo au sein du gouvernement de la République conduit par le premier ministre Sama Lukondo. A l’en croire, c’est par elle que passeront certains plaidoyers en faveur de cette province.

Le gouverneur de la Tshopo a également indiqué avoir tenu à voir la VPM Eve Bazaïba avant son retour de Kisangani pour lui présenter les civilités et la remercier pour le rôle joué dans la résolution des problèmes qui ont secoué, dernièrement, la province de la Tshopo. « La Vice-premier ministre Eve Bazaïba, qui est une fille de notre terroir, est notre représentante dans le gouvernement Sama Lukonde. Comme je suis en train de rentrer vers Kisangani, il y eut fallu que je vienne lui présenter des civilités et obtenir d’elle quelques conseils concernant la gestion de la province de la Tshopo », a-t-il expliqué.