ATELIER DES RESPONSABLES DES ADMINISTRATIONS UTILISATRICES DE L’EAU SUR LES MESURES OBLIGATOIRES DE PROTECTION ET EXPLOITATION DURABLE DES RESSOURCES EN EAU EN RDC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est dans le souci de vulgariser la NOTE CIRCULAIRE No 007/CAB/MIN/EDD/CND/04/2020 DU 18 Décembre 2020 RELATIVE AUX MESURES OBLIGATOIRES DE PROTECTION ET EXPLOITATION DURABLE DES RESSOURCES EN EAU ET MILIEUX MARINS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO que la Direction des Ressources en eau a organisé cet atelier de ce jour étant donné que la gestion des ressources en eau exige un processus participatif.

La cérémonie officielle d’ouverture de cet atelier n’a connu que deux discours, d’abord le mot de bienvenue aux participants par le Directeur-Chef de Service de la DRE et ensuite, le mot du Représentant de l’Unesco en RDC qui a indiqué que l’Unesco et la FAO voudraient encourager tous les décideurs et Responsables des Administrations utilisatrices de l’eau, à ne pas seulement dresser le constat alarmant de la situation actuelle dans la gestion et la protection des ressources en eau, mais de passer à l’actionet a terminé son propos parsaluer l’engagement qui sera pris à l’issue de cet atelier.

Il sied de vous rappeler que cet atelier avait pour objectif général de sensibiliser les administrations concernées par l’utilisation des ressources en eau sur la nécessité d’un usage responsable et durable de cette ressource. Et de manière spécifique, il a s’agit de :

  1. Amener chacune des administrations utilisatrices des ressources en eau à comprendre que l’eau qui sort de son usage constitue une matière première pour un autre ;
  2. Expliquer aux usagers la nécessité de quantifier l’eau par usage ;
  3. Etablir d’échanges permanent entre acteurs ;
  4. Ressortir un communiqué final d’engagement sur le modèle de collaboration dans le secteur des ressources en eau.

Les résultats attendus à la fin de cet atelier indiqueront que :

  1. Les principaux acteurs (administrations, FEC) sont mobilisés et sensibilisés sur la gestion et la protection des ressources en eau ;
  2. Le rôle des ressources en eau dans le développement socio-économique durable et la création des richesses est clairement mis en exergue et assimilé par les principaux acteurs ;
  3. La note circulaire sur la protection et exploitation durable des ressources en eau est vulgarisée ;
  4. Les bonnes pratiques d’utilisation des ressources en eau sont adoptées et intégrées dans les divers schémas d’utilisation des ressources en eau ;
  5. Un engagement est pris sur le mode collaboration dans le secteur des ressources en eau de la République Démocratique du Congo.

En conclusion, cet atelier d’une demi-journée, soit de 8h30 à 12h30, qui a connu deux présentations dont la première sur les usages des ressources en eau de la RDC et la deuxième sur la Note Circulaire n*007/CAB/MIN/EDD/CNB/MM/04/2020 du 18 Décembre 2020, suivies immédiatement des discussions, s’est clôturé aux alentours de 13h00 par un cocktail organisé en l’honneur des participants.

Par manque du communiqué final d’engagement sur le modèle de collaboration dans le secteur des ressources en eau et à l’issue des discussions, cet atelier s’est clôture finalement avec un certain nombre de recommandations.

Recommandations de l’atelier :

  1. Que la Direction des Ressources en eau (DRE) prenne en compte et de manière effective la communication parmi les axes principaux dans la mobilisation et sensibilisation des principaux acteurs dans la gestion et la protection des ressources eau de la RDC ;
  2. Que la Politique Nationale de gestion et protection des ressources en eau soit élaborée et validée ;
  3. Que les travaux d’élaboration des mesures d’application de la Loi n*15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau continuent ;
  4. Que la DRE soit appuyée financièrement pour la permettre d’accomplir les recommandations ci-haut citées ;
  5. Que le renforcement des capacités des agents et cadres de cette direction soit assuré.

Teddy NTENDAYI,

Directeur-Chef de Service à la DANTIC-MEDD