250 Hectares des Forêts Préservées en Un An: Me Claude NYAMUGABO Lance la Deuxième Phase de Sensibilisation à l’Usage du Gaz Domestique

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est d’un ton empreint visiblement de satisfaction que Me Claude NYAMUGABO, Ministre National de l’Environnement et Développement Durable a procédé au lancement de la deuxième phase du projet de lutte contre contre la déforestation à travers l’utilisation du gaz domestique.
Une phase qui intervient à la suite d’une première lancée en mars 2020, qui s’est soldée par un brillant succès.
250 hectares de forêts sauvegardées grâce au projet.

Deux millions des dollars américains, en plus de subvention du Gouvernement Congolais seront une fois de plus injectés au projet, en adéquation avec la vision du Président de la République Antoine Félix TSHISEKEDI Tshilombo qui a engagé le pays à contribuer à la réduction d’émission de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 et dont la détermination à faire de la protection de l’environnement sa priorité n’est plus à prouver.

Pour le Ministre NYAMUGABO, l’innovation pour cette seconde phase du projet sera entre autre son extension géographique.

Si de mars 2020 a ce jour, la SOGAZ filiale de Société Congolaise des Industries de Raffinage SOCIR dont l’État détient 50% des parts a pu distribuer pour la Ville-Province de Kinshasa et le Kongo Central quelques 49.951 kits complets soit 400 tonnes de gaz, les Provinces du Kwilu, de Mai-Ndombe et du Kwango devront être concernées pour cette deuxième phase du projet portant ainsi à 5 le nombre des provinces à desservir, l’ambition affichée étant de couvrir l’ensemble du territoire National d’ici les prochains mois, a précisé le Ministre Claude NYAMUGABO Bazibuhe.

Il sied de rappeler que la visée des subventions du Gouvernement Congolais était de rendre les kits accessibles à toutes les bourses.

Le Ministre Claude Nyamugabo a de ce fait salué l’implication personnelle du Chef de l’État Felix TSHISEKEDI ainsi que du Premier Ministre quant à la reconduction de ce projet pour la deuxième année consécutive. Ceci devrait ainsi permettre à la République Démocratique du Congo de rattraper son retard dans l’adoption du gaz domestique comme moyen de cuisson à grande échelle.

Second poumon de la planète avec ses 155 millions d’hectares des forêts, la RDC grâce à ce projet veut s’habituer bientôt à ce énergies propres et non polluantes et abandonner l’agriculture itinérante sur brûlis, l’usage du bois de chauffe et du charbon de bois, véritables moteurs de la déforestation.

Cellcom MEDD