RESTAURATION DU COUVERT FORESTIER EN RDC ET FINANCEMENT DES PROJETS DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : Claude NYAMUGABO fait adopter 2 importants Dossiers en Conseil des Ministres.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 44 ème Conseil des Ministres devrait demeurer dans les annales de la révolution structurelle de la gestion environnementale en République Démocratique du Congo.
Le le Ministre NYAMUGABO a présenté deux importants dossiers dont celui portant institution de l’initiative présidentielle « Jardins scolaires : 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023 » et le projet de Décret portant statuts,organisation et fonctionnement d’un établissement public dénommé Fonds d’intervention pour l’environnement, FIPE en sigle.

Jardins scolaires : 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023

C’est un programme ambitieux qui vise à réaliser un grand chantier communautaire et éco citoyen de restauration écologique à fort bénéfice socio économique au profit des populations urbaines et rurales.Il va couvrir les 26 provinces sur une superficie totale de 5 millions d’hectares avec comme résultats attendus : la formation de 20.000 enseignants et 1 million d’écoliers engagés dans l’action climat, l’atténuation de la pollution de l’air,du dérèglement climatique et des risques d’inondations dans près de 20 villes.
Un calendrier des activités a été proposé lequel partira de septembre 2020.
Le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI, initiateur du projet, le lancera le 5 Décembre 2020, journée nationale de l’arbre.
Il vous souviendra que le Ministre de l’Environnement et développement durable Claude NYAMUGABO avait déjà officiellement saisi le Ministre d’État, Mnistre de l’EPTS, Willy BAKONGA pour initier les élèves à la gestion et préservation de l’environnement au travers des cours spécifiques.

Le Projet « Jardins scolaires : 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023  » sera financé par le Gouvernement au travers du Fonds forestier National et par les partenaires au développement soucieux d’appuyer cette innovation protectrice de la planète.

Projet de Décret portant statuts, organisation et fonctionnement d’un établissement public, dénommé Fonds d’intervention pour l’environnement, FIPE en sigle.

Claude NYAMUGABO envisage la mise en place d’une nouvelle structure qui permettra de réunir les moyens nécessaires à la protection de l’environnement,mais aussi générer et accroître les recettes de l’État.
Ces moyens vont permettre d’assainir l’environnement national dans le cadre de la lutte contre l’expansion des pandémies et la prévention d’autres maladies endémiques et de financer des projets liés à la protection de l’environnement.

C’est la loi numéro 11/009 du 9 juillet 2011 portant principes fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement qui sert d’impulsion à la création du FIPE.
Cette loi a prévu que la gestion de ce fonds soit confiée à un organisme public dont les statuts et organisation seraient délibérés par décret en conseil des ministres.
Deux projets prometteurs adoptés par le Gouvernement pour une gestion durable et rationnelle de l’écosystème en République démocratique du Congo.
Encore des innovations au Ministère de l’Environnement et développement durable.